cz en fr
110
KB banque, Modrá pyramida
Prague
accomplissement 1998
investisseur Komerční banka
entrepreneur général Konstruktiva Group Branko
architecte Omicron-K
type de construction façade trame, façade aux attaches ponctuelles, façade structurelle, structures en cadre, structures pare-feu, systèmes d'occultation, structures atypiques
type de bâtiment administratif
volume du projet du revêtement de façade 0–1,9 mil. EUR

La Caisse d’épargne du bâtiment Stavební spořitelna Modrá Pyramida a fait construire son siège central dans le quartier de Vinohrady à Prague, dans le bloc de maisons situé entre les rues Londýnská et Bělehradská. A l’endroit où se trouvait à l’origine un immeuble résidentiel, a été construit un bâtiment administratif de huit étages sur quatre niveaux de sous-sol, dont la conception consiste en un squelette monolithique de béton armé avec une dalle de plafond sans solives et en plusieurs couches d’enveloppe vitrée sur la charpente en béton armé et son revêtement en pierre. Dans le sous-sol du bâtiment se trouvent deux niveaux de parking avec deux ascenseurs pour voitures, un centre informatique et un centre de formation. Le rez-de-chaussée comprend la filiale de la banque et un passage pour piétons. Dans les sept étages se trouvent les bureaux, y compris celui du directeur, et les bureaux du directoire.

Sipral assurait les études, la fabrication, la fourniture et la pose des deux façades donnant sur les rues composées de fenêtres individuelles posées dans les baies, dans la structure monolithique en béton armé et du revêtement ventilé en pierre consistant en deux sortes de pierre de deux nuances différentes de gris.

Le concept visuel de base de deux façades donnant sur la rue est identique. La surface centrale dispose d’un revêtement de pierre claire avec des fenêtres collées structurelles, elle est bordée d’un revêtement de pierre foncée avec les ouvrants permettant une ventilation naturelle de l’intérieur. Au 1er étage se trouve l’entrée principale, respectivement  les entrées des garages. En revanche, la différence consiste dans la solution géométrique. La surface claire centrale de la façade donnant sur la rue Londýnská est accentuée dans son plan vertical à l’aide de saillie d’encorbellement asymétrique, tandis que la façade donnant sur la rue Bělehradské crée, sur la partie frontale, un arc qui se manifeste, sur le revêtement et les fenêtres, comme un polygone. Le relèvement géométrique exact de la position des fenêtres a été très difficile sur cette partie de la façade. Mais le collage structurel des vitrages sur la partie polygonale permet d’aligner le nu extérieur du vitrage sur le plan du revêtement de pierre.

Une autre partie des travaux consistait en structures vitrées en bandes sur les vitrines du passage, fabriquées en profilés de paroi mince avec un revêtement de tôle laquée. Au milieu du passage dans la cour, une paroi et la toiture du passage sont couvertes à l’aide des vitrages extérieurs attachés à l’aide d’attaches ponctuelles sur les poutres d’acier en profilés laminés.

Dans les bureaux du dernier étage sont installées les parois de balcon avec les portes abattantes-coulissantes donnant sur les terrasses de toiture.